Il y a urgence à traiter les nids de frelons asiatiques !

- Catégories : Articles

Nous en entendons souvent parler, mais sans pour autant bien connaître le sujet. S’il est la hantise de certains acteurs de la vie locale, comme les apiculteurs, les agriculteurs,  les vignerons, ou encore les paysagistes, beaucoup en revanche ne se sentent pas concernés par sa prolifération affolante, en France, comme partout dans le monde.

Frelon Asiatique bassin orangeois

Loin de nous l’intention de jeter la pierre à qui que ce soit, au contraire, si à ce jour très peu de personnes se sentent inquiétées par le développement massif de cette petite bête volante, c’est surtout un problème de communication et l’on compte bien y remédier grâce à cet article, en tout cas pour les habitants du bassin orangeois. 

Pourquoi le frelon asiatique est-il si dangereux ? 

Le frelon asiatique fait partie des 37 espèces exotiques invasives. A ce titre, il est classé danger sanitaire de catégorie 2. Présentation du frelon asiatique en quelques chiffres : il mesure environ 2cm, et sa particularité est qu’il a le bout des pattes jaunes. Leur nid est aussi très atypique, et bien que l’on puisse admirer sa construction, il ne faut surtout pas s’en approcher ni négliger sa dangerosité. Un nid fait en moyenne 80 centimètres de diamètre et compte 12 000 alvéoles (les petits trous que l’on voit dans tous les nids de guêpes). Il engendre 12 000 frelons sur une saison (une saison chez le frelon asiatique s’étend de juin à décembre). A un instant T durant cette saison, le nid peut donc héberger de 2500 à 3000 frelons. Un frelon asiatique se déplace en moyenne dans un périmètre situé entre 300 et 500 mètres de son nid. Un seul frelon asiatique peut capturer et tuer 40 abeilles. Vous comprendrez donc pourquoi il s’agit d’un terrible nuisible pour les apiculteurs. « Si on ne fait rien maintenant, compte tenu de l’allure à laquelle il se développe et tue, je pense que l’on peut dire que dans dix ans les abeilles auront quasiment disparu » commente Johan Beaulieu, de la SAS Beaulieu, entreprise orangeoise agréée dans le traitement et la destruction des nids de frelons asiatiques. Pour Christine, la bonne étoile des abeilles, que beaucoup connaissent autour d’Orange, c’est une véritable épreuve. « Cette année, j’ai perdu cinq colonies. Ça me déchire le coeur, je me sens impuissante, j’ai beau fabriquer des pièges, qui témoignent de leur efficacité, ils sont tellement nombreux… je ne fais pas le poids. Cela fait plus de six mois que je cherche les deux nids qui sont à proximité de mon domicile, dans le quartier des pompiers à Orange, mais impossible de les trouver. J’ai mis des pancartes dans le quartier pour essayer de sensibiliser les promeneurs, leur dire de regarder en l’air en se déplaçant, et que s’ils voient un nid ils contactent les personnes compétentes, mais c’est sans succès à ce jour » se désole-t-elle. 

Dangereux aussi pour l’homme

Si le frelon asiatique est dramatique pour les abeilles, il l’est aussi pour l’Homme. Les viticulteurs, qui trouvent parfois des nids dans les souches de leurs vignes, comme les paysagistes ou encore vous en taillant vos arbres/arbustes pouvez vous retrouver nez à nez avec. « Triste exemple, une femme de 40 ans est morte en taillant sa haie après avoir été piquée. Parce que l’une des autres particularités de cette espèce, c’est que contrairement au frelon européen, le frelon asiatique ne pique pas qu’une seule fois. Et c’est cette multitude de piqûres qui peut s’avérer fatale » ajoute Stéphanie Beaulieu. A savoir : quand un nid attaque 80% de l'effectif du nid sort et suit sa cible.

Que faire si je vois un nid de frelons asiatiques ? 

« Surtout, n’intervenez pas. Déjà, vous vous mettriez en danger. Mais outre le danger, un nid mal traité favorise la prolifération de l’espèce puisque les frelons vont se déplacer et créer de nouveaux nids. Oubliez donc les bombes à guêpes, chalumeaux, jets de pierres, coups de bâtons ou toute autre solution généralement employée pour détruire un nid de guêpes. Si vous voyez un nid, il faut prévenir les personnes compétentes, c’est le seul réflexe à avoir » soulignent-ils. 

Alors, qui contacter ? 

Si vous êtes d’Orange, il faut contacter la mairie, qui a établit une convention avec la SAS Beaulieu. A ce titre, la Ville d’Orange, tout comme la ville de Bollène, prend en charge 100% du coût de l’intervention, que le nid se trouve sur le domaine public ou dans une propriété privée. Un seul N° : 04.90.51.42.75. Sinon, appelez votre mairie qui vous transmettra les coordonnées de professionnels agréés, ou contactez la SAS Beaulieu N° 07 84 29 77 33 qui saura elle aussi vous indiquer les démarches à suivre.

Pourquoi est-ce important d’agir très rapidement, avant fin décembre ? 

1 nid non traité avant fin décembre cette année produira 40 nouveaux nids l'an prochain.  La saison du frelon asiatique se terminant approximativement à la fin du mois de décembre, avant la période d’hibernation, il est important et urgent d’agir dès à présent, avant les premières gelées. Depuis le mois de juin, la SAS Beaulieu a déjà traité une trentaine de nids sur la commune d’Orange, « mais nous ne sommes pas les seuls à intervenir, on ne connait donc pas les chiffres exacts ». 

En bref…

Vous l’aurez compris, le frelon asiatique est une véritable menace, pour notre écosystème, qu’il détruit à vitesse grand V, mais aussi pour notre propre sécurité. A ce titre, soyons tous concernés et tous responsables, levons un peu les yeux, et si l’on voit un nid, on adopte le bon réflexe pour qu’il soit traité le plus vite possible.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire